Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil du site > Actualités

Actualité de Jean-Jacques Salomon (1929-2008)

Actualité de Jean-Jacques Salomon (1929-2008)

Cycle de séminaires, février-juin 2019, Paris, Salon d'Honneur du Cnam

Comité d'organisation (par ordre alphabétique):
Rigas Arvanitis (IRD), Lise Cloitre (Cnam), Vincent Dray (UTBM), Philippe Durance (LIRSA), Saliha Hadna (HT2S), Nathalie Queyroux (CAPHÉS), Jean-Claude Ruano-Borbalan (HT2S).

Le laboratoire Histoire des Technosciences en Société (HT2S), le Laboratoire interdisciplinaire de recherches en sciences de l'action (LIRSA) et le CAPHÉS (Centre d'Archives en Philosophie, Histoire et Édition des Sciences) ont le plaisir de vous convier au séminaire « Actualité de Jean-Jacques Salomon », financé par l'IFRIS. Il se tiendra une fois par mois au Conservatoire national des Arts et Métiers (Paris). La prochaine séance aura lieu le lundi 18 mars prochain, de 14h30 à 17h00 au Salon d'Honneur. Un fascicule de présentation (avec notamment des textes issus des travaux de Jean-Jacques Salomon) sera distribué aux invité.e.s lors du séminaire et sera envoyé avant les séances par mail aux personnes inscrites. Il est conseillé de s'inscrire en envoyant un mail à Saliha Hadna (responsable opérationnelle du projet) : saliha.hadna@laposte.net.

Historien des Sciences, philosophe et titulaire de la Chaire « Technologie et Société » (1978) au Cnam, Jean-Jacques Salomon (1929-2008) a joué un rôle majeur dans l'émergence et le développement des études sur la science et la technologie en France devenues Science and Technology Studies. A l'origine de la création du Centre « Sciences, techniques et société » dans les années 1970, première institution de recherche et d'enseignement française sur les études en STS, il fut également Chef de la Division des politiques de la science et de la technologie à l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), entre 1965 et 1983. La thématique des politiques scientifiques a été centrale dans l'œuvre de J.-J.Salomon puisqu'elle a aussi bien fait l'objet de travaux scientifiques que de rapports produits alors qu'il était en poste à l'OCDE. Le séminaire nous invite à repenser la théorie de Jean-Jacques Salomon et à comprendre de quelle manière elle peut ou non être mobilisée pour saisir les enjeux actuels des politiques scientifiques. A quels enjeux des organismes internationaux tels que l'OCDE répondent-ils dans ce domaine ? Comment les écrits de Jean-Jacques Salomon peuvent-ils nourrir les Science and Technology Studies telles qu'elles sont enseignées, transmises, appliquées, aujourd'hui ? Comment penser les rapports science – technique – société à l'heure où la défiance citoyenne s'est cristallisée dans nombre de domaines industriels ? Plusieurs problématiques d'actualité en STS et étudiées dans les écrits de Jean-Jacques Salomon seront traitées et discutées durant les séances du séminaire et donneront lieu à une publication dans les Cahiers d'Histoire du Cnam.

 

Programme :

 

Jeudi 21 février 2019, 14h30-17h00
Séance 1 : « Les Politiques scientifiques »

Intervenants : Jean-Claude Ruano-Borbalan (HT2S), Philippe Durance (LIRSA), Rigas Arvanitis (IRD), Nathalie Queyroux (CAPHES), Lise Cloître (archiviste Cnam), Vincent Dray (UTBM), Odile Maeght-Bournay (doctorante, INRA), Philippe Larédo (LISIS), Yves-Claude Lequin (UTBM), Saliha Hadna (HT2S).

La thématique des politiques scientifiques est centrale dans l'œuvre de Jean-Jacques Salomon, puisqu'elle a aussi bien fait l'objet de réflexions scientifiques de la part de l'auteur tout en étant le cœur de ses préoccupations dans les fonctions institutionnelles qu'il a occupées. Il s'agira ici de s'intéresser d'une part, à l'évolution des politiques de la science, et aux outils de sa mise en œuvre. Quels sont les enjeux des politiques de la science et en quoi répondent-elles au développement scientifique national ? Une attention particulière sera accordée aux ouvertures et aux comparaisons extranationales.

 

Lundi 18 mars 2019, 14h30-17h00
Séance 2 : « Les institutions des politiques de la Science (rôle de l'OCDE, indicateurs, statistiques...) »

Intervenants : Philippe Durance (LIRSA) ; Attila Havas (Hungarian Academy of Sciences) et Émilien Schultz (SESSTIM)

L'OCDE se présente comme une organisation dont l'objectif principal est de « promouvoir les politiques qui amélioreront le bien-être économique et social partout dans le monde »[1]. Concernant la science, elle est au cœur des enjeux de développement économique, notamment à travers l'intérêt accordé à l'innovation. L'usage des statistiques dans les études de l'OCDE publiées dans les années 1960 démontre un intérêt particulier pour la comparaison internationale qui a conduit par la suite à une compétition entre les états dans la course à l'innovation. Il s'agit ici d'interroger cette notion, et l'évolution de son usage en essayant de comprendre quelle place occupe l'innovation aujourd'hui dans les politiques de la science et dans le discours des institutions du monde de la recherche, telle que l'OCDE, mais également l'INRA, le CNRS et d'autres.

 

Mercredi 17 avril 2019, 14h30-17h
Séance 3: La science au service du pouvoir

Jean-Jacques Salomon a consacré un certain nombre de travaux au rapport complexe entre savoir et pouvoir. Publié en 1970, son ouvrage intitulé Science et politique ouvre le débat sur une question encore centrale aujourd'hui pour les STS : celle du rapport entre l'Etat et la recherche scientifique, et plus précisément sur l'approche de la science comme un enjeu politique. Il s'agira ici d'éclairer ce rapport entre science et pouvoir politique à travers des études de cas, des exemples issus de la littérature – de Jean-Jacques Salomon et d'autres auteurs – ou d'un travail empirique.

Programme de la journée : 

 14h30-14h45 : Accueil-café au Salon d'Honneur

14h45-17h00 : interventions autour des « Politiques scientifiques »


Intervenants :

Catherine Vilkas (GRESCO, Faculté des Lettres et Sciences Humaine, Université de Limoges) : "Science et pouvoir : un conflit social autour d'une réforme de la recherche."

Grégoire Mallard (Graduate Institute of International and Development Studies, Geneva) : "La science sous sanction: Réflexions autour de la gouvernance mondiale du nucléaire."

Adeline Néron (IFRIS - CEPED - Centre Population et Développement) (titre à venir)

 

Prochaines séances : lundi 13 mai et mercredi 12 juin